Définition du stress

Le stress est un mécanisme physiologique qui se manifeste face à une contrainte ou un déséquilibre. 

Cette réaction est automatique et naturelle, c'est en quelque sorte un signal d'alarme qui alerte l'individu et le prépare à réagir.

Donc lorsqu'un sujet subit une contrainte qui peut représenter une menace, une triple réaction peut s'ensuivre :

- la phase d'alerte qui mobilise tout l'organisme et le prépare à l'action. A ce stade, c'est le système nerveux qui entre en jeu avec le cerveau, l'hypothalamus et les glandes surrénales (sécrétion d'adrénaline et de noradrénaline). Cette activation est responsable d'effets stimulants comme l'augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle, tensions musculaires... Elle met aussi au ralenti, entre autres, les fonctions digestive et reproductive.

Une fois la menace écartée, les systèmes de régulation se mettent en place permettant un retour à l'équilibre (l'homéostasie) et tout rentre dans l'ordre au bout de quelques minutes.

- toutefois, si l'exposition au stress se prolonge, l'organisme entre dans la phase de résistance qui mobilise les énergies de l'ensemble du corps. C'est le système hormonal qui prend la relève avec la sécrétion de cortisol.

La durée de cette phase dépend de l'intensité et de la durée d'exposition au facteur stress et des capacités d'adaptation de l'organisme. La libération de cortisol sur un long terme est à l'origine d'une détresse émotionnelle qui s'exprime par de l'anxiété, de l'angoisse, des tensions ou encore de l'hypervigilance.

- si le stress persiste plusieurs mois, on parle alors de stress chronique. L'organisme ne peut plus faire face, cela entraîne une dépense importante et durable des ressources de l'individu le mettant dans un état de "survie". C'est la bascule dans la phase d'épuisement.

 

Les signes du stress

 

Date de dernière mise à jour : 05/06/2020